Comparatif aspirateur robot

L’aspirateur robot

Un aspirateur robot est un appareil électroménager compact pourvu d’une configuration ronde, carrée ou en D. Contrairement aux aspirateurs à main, il fonctionne avec une batterie et ne requiert aucun contrôle de la part d’un humain. Il peut naviguer indépendamment dans toutes les pièces de la maison, et ce, même sans surveillance par l’utilisateur.

 

Le robot nettoyeur assure, dans sa version basique, le même rôle que l’aspirateur classique : absorber des déchets tels que les poussières, les poils, du sable et bien d’autres résidus déposés sur tous les types de sols. Pour assurer un intérieur propre au quotidien, l’appareil doit pouvoir dépoussiérer tous les recoins et accumuler le maximum de déchets dans un réservoir.

Grâce aux brosses rotatives ou latérales, le robot domestique peut offrir un nettoyage précis et abouti. Il peut également assurer une autre fonction. En effet, dans sa version destinée au lavage, il peut venir à bout des taches incrustées en intégrant une serpillère humide.

Ilife

Ce type de matériel a connu une importante évolution au cours des années À l’heure actuelle, il se décline en différents modèles qui, sont chacun le cœur d’une technologie avancée. Chaque type d’aspirateur autonome se distingue par ses fonctions particulières. Néanmoins, ces différents types de robots nettoyeurs on un point commun. En effet, ils tiennent leur promesse : réduire les tâches ménagères au quotidien en nettoyant parfaitement le sol de toutes les pièces de la maison, et ce, sans aucun effort de la part d’un humain. Avant de faire un tour d’horizon des différentes déclinaisons, il est essentiel de comprendre ce qu’est un robot nettoyeur.

Les différents types de robots aspirateurs

L’aspirateur autonome se décline en différentes versions pour répondre à tous les besoins, même les plus exigeants.

  • Les aspirateurs robots à brosses latérales sont vivement recommandés pour les plus pointilleux en termes de nettoyage. En effet, ce modèle intègre des brosses sur chaque côté de l’engin, à l’avant. Lorsque le robot travaille, les brosses latérales se tournent sur elles-mêmes pour diriger les saletés vers la bouche d’aspiration. Pour s’assurer de ne plus laisser aucun résidu le long des murs ou sur les recoins, ce type d’appareil autonome est le choix idéal.

 

  • L’appareil intelligent pourvu de brosse centrale est spécialement destiné au transport des saletés dans le réservoir. Il est particulièrement utile en présence d’animaux de compagnie, car il libère facilement les saletés les plus importantes qui risquent de bloquer la buse.

 

  • Le robot laveur de sol, de par son nom, dispose d’un réservoir d’eau. Il peut aspirer et enlever certaines taches incrustées sur le sol grâce à une brosse et une solution nettoyante.

 

 

  • Le robot nettoyeur basique, quant à lui, se déplace dans la maison à l’aveuglette. Autrement dit, ce modèle ne suit pas un itinéraire préalablement enregistré, mais se contente de nettoyer le sol de la maison selon un chemin aléatoire.

 

  • Appareil intelligent, contrairement au robot domestique standard, il respecte un chemin précis et préenregistré inscrit dans une cartographie. De par sa qualité d’appareil intelligent et indépendant, il peut offrir un nettoyage de qualité, sans surveillance. Il revient automatiquement sur sa base de rechargement, après avoir réalisé son travail. Certains systèmes autonomes peuvent d’ailleurs être contrôlés via une application, une solution idéale pour les utilisateurs qui s’absentent longtemps tout au long d’une journée. Les études les plus poussées ont permis d’équiper les robots domestiques de différents capteurs, dans le but d’optimiser le nettoyage et de préserver l’état et la performance de l’appareil. Un système considéré comme haut de gamme propose généralement un capteur laser, un capteur de vide, de hauteur, de mur, etc.

aspiration de grosse particules

robot-laveur1

Le robot évite les obstacle et les escaliers

Le classement du meilleur aspirateur robot

Zoom sur les marques les plus appréciées sur le marché actuel :

 

  • Xiaomi. Le design, le prix accessible, la qualité à la hauteur des espérances ou encore le design ne sont que quelques énumérations des points forts de la firme. Le meilleur robot nettoyeur de la firme est le Xiaomi Roborock S6. Plus prometteur que ses prédécesseurs, il redouble de performance, d’autonomie mais aussi de facilité et de confort d’utilisation.

 

  • Roborock est une firme de technologie investie par Xiaomi. Même si elle n’a commercialisé son premier appareil autonome qu’en fin d’année 2016. Roborock a rapidement côtoyé le succès, notamment grâce à son Roborock S5 Max qui est la représentation de la « fiabilité » dans ce domaine.

 

  • iRobot a marqué l’histoire des robots nettoyeurs. La firme fondée par deux ingénieurs de la robotique, aux États-Unis, a en effet sorti en 2012, un robot nettoyeur digne de son nom. Roomba a positionné iRobot comme une référence sur le marché. L’enseigne a ensuite amélioré ses inventions dans la préservation d’un certain niveau de qualité en termes d’autonomie, de performance et de connectivité. iRobot promet aujourd’hui un logement sain et confortable aux foyers grâce à des modèles encore plus innovants.

 

  • ILIFE est une marque chinoise, elle se veut également comme une marque fiable. Elle ne se laisse pas intimider par les autres firmes populaires et propose des robots nettoyeurs hauts de gamme.

Un appareil ILIFE peut nettoyer la maison de fond en comble grâce à cinq modes de nettoyage au choix et des brosses latérales. L’intelligence et la sécurité sont au cœur du fonctionnement du robot sous vide avec notamment des systèmes de détection qui assistent l’appareil lors de la navigation.

Une marque qui vaut également sa place dans ce classement est sans doute Proscenic. Son objectif : créer des produits intelligents et intégralement indépendants pour changer le quotidien de milliers de foyers. Pour y arriver, Proscenic a dû travailler bien des années pour optimiser ses appareils autonomes. On retrouve également des marques comme Rowenta, Dyson, Amibot, Samsung, Neato…

neato robotics

irobot roombaroborockIlife

Neato Robotics D4
neato-D6
neato-D7
neato-D50
neato-D450
neato-D4
neato-D6
neato-D7
neato-D50
335 euros
470 euros
450 euros
??
580 euros

Quels sont les critères à considérer lors de l’achat d’un aspirateur robot?

Les exigences en termes de nettoyage, la fréquence d’utilisation, le budget, le type de sol et bien d’autres facteurs influent sur le choix d’un appareil. Avant de réaliser tout achat, il est vivement recommandé de se baser sur quelques critères importants.

Le nettoyage des coins

Les robots intelligents sont spécialement conçus pour nettoyer les parties difficiles d’accès grâce à leur faible épaisseur. Cependant, certains modèles sont jugés plus appropriés pour le nettoyage des coins. Il s’agit notamment des systèmes autonomes de forme carrée ou en D. En effet, leurs configurations angulaires leur permettent de s’accoler directement sur les coins des pièces pour un nettoyage parfait. Néanmoins, les systèmes domestiques pourvus de brosses latérales peuvent également venir à bout des saletés présentes sur les recoins de la maison.

algorithme des robots

Les obstacles

Un appareil qui se dit indépendant en termes de nettoyage doit être capable de détecter les obstacles à une dizaine de mètres à compter de sa position. Seuls les systèmes autonomes dotés d’un capteur laser peuvent repérer les contraintes de déplacement, nettoyer après une évaluation les zones pensées comme inaccessibles, nettoyer la nuit et cartographier le chemin.

robot qui évite les obstacles

Le nettoyage du tapis

Les appareils peuvent nettoyer tous les types de sols : moquettes, carrelages, tapis, parquets, etc. Cependant, certains modèles peuvent avoir du mal à nettoyer certaines fibres des tapis. Lors de l’achat d’un appareil, il est recommandé de vérifier les capacités du produit à nettoyer les fibres des tapis, des moquettes ou encore des poils d’animaux. Par la même occasion, seul un filtre HEPA peut conserver efficacement les poils d’animaux et les particules fines.

aspirateur robot pour tapis et moquette

Les caractéristiques de l’application

Les appareils fonctionnent soit par le biais d’un bouton de démarrage soit via une commande à distance. Les modèles connectés conviennent aux propriétaires qui n’ont pas de temps d’effectuer les tâches ménagères, quel que soit le rythme de nettoyage. En reliant l’appareil électroménager avec une application dédiée, l’utilisateur peut ordonner à la machine de démarrer le nettoyage, depuis son smartphone ou tablette.

Les machines autonomes connectés sont la promesse d’un appareil pratique et facile d’utilisation, car ils permettent d’organiser ou de personnaliser les séances de nettoyage, selon le mode de nettoyage choisi (auto, normal, spot, localisé, nettoyage).

app smartphone

La charge, la consommation électrique et l’autonomie

Ces trois paramètres sont rattachés. Certains modèles reviennent automatiquement sur leur station de charge quand ils commencent à épuiser leur charge. D’autres, par contre, nécessitent un branchement sur le secteur. Par conséquent, il convient de préciser que les systèmes autonomes qui retournent sur leur base de rechargement consomment encore de l’énergie, même lorsque la recharge est achevée. Logiquement, ces derniers sont considérés comme énergivores. Côté autonomie, ce type de système peut généralement nettoyer un espace compris entre 40 et 150 m² en 1 ou 2 heures, selon le modèle.

chargeur de l'aspirateur

Le réservoir

Les appareils intelligents s’équipent d’un réservoir plastique d’une capacité de chargement comprise entre 0,3 à 0,6 L. Le choix n’est pas vaste lorsqu’il s’agit du volume du récupérateur de déchets pour les appareils. Ainsi, il est fortement conseillé de libérer régulièrement le réservoir et de nettoyer le filtre.

 

Le niveau sonore d’un robot aspirateur

Le bruit émis par un appareil autonome n’est pas un critère d’achat important si le choix d’application se porte sur une commande à distance, en raison d’une absence prolongée de l’utilisateur en journée. Il est conseillé de choisir une machine pourvue d’un niveau sonore entre 60 à 70 décibels voire 50 décibels, par contre, pour les propriétaires qui passent la plupart des temps dans la maison.

bac de l'aspirateur

iRobot Roomba 960
iRobot Roomba 671
iRobot Roomba 605
Roomba iRobot 980
iRobot Roomba 680
iRobot R606040 Roomba 606
iRobot
Prix 400 euros
Prix 280 euros
Prix 200 euros
Prix 650 euros
Prix 230 euros
Prix 230 euros
>

Les avantages d’un aspirateur robot

 

Particulièrement adaptés aux technophiles et d’une grande aide pour ceux qui perdent du temps en effectuant les tâches ménagères, ceux qui exigent un nettoyage parfait sans aucun effort de leur part ou encore ceux qui quittent chaque jour leurs foyers, les aspirateurs robot sont gages d’autonomie, de polyvalence, d’intelligence mais surtout de gain de temps.

Les appareils connectés exécutent tout seul le programme prédéfini par l’utilisateur et se rechargent sans assistance ni surveillance de la part d’un humain. Par ailleurs, grâce aux différentes technologies intégrées, ils peuvent nettoyer la maison en profondeur sans causer des accidents. Polyvalents, les appareils intelligents peuvent dépoussiérer ou laver tous les types de sols et naviguer sans limites.

Les inconvénients

 

L’appareil n’est pas toujours en mesure d’aspirer les fines particules ainsi qu’une certaine quantité de saletés. Le robot nettoyeur est considéré comme un appareil de nettoyage complémentaire à un appareil classique, sa capacité est ainsi réduite. En outre, l’appareil intelligent doit être entretenu régulièrement, notamment au niveau de système de filtrage. Pour bénéficier d’une maison bien propre tout en conservant la performance de l’appareil pour bien des années, le nettoyage des brosses ainsi que le remplacement du filtre sont à prévoir.

L’histoire de l’aspirateur robot

 

L’idée de créer ce type de système datait pas d’hier. En effet, l’ancêtre de l’aspirateur autonome a vu le jour en 1985, sous le nom de Tomy DustBot. À son époque, le robot nettoyeur japonais promettait déjà un certain niveau d’autonomie en termes de nettoyage domestique, mais le définir comme étant un appareil électroménager intelligent et pratique serait encore trop précipité. DustBot recopie les mouvements de balayage d’un humain avec ses bras. Il peut se déplacer, détecter certains obstacles et aspirer des petits bouts de saletés (poussières, poils, miettes, etc.).

histoire et premiers appareils

Six ans après, en 1991, le FloorBot est apparu dans un design et un système de fonctionnement plus poussés. L’appareil autonome a été conçu par un certain Australien Duncan Ashworth. Ce dernier a pu offrir un niveau d’intelligence et d’indépendance plus élevé grâce aux différents systèmes de capteurs intégrés et aux nombreux progrès en termes de conception. Le FloorBot se met aussitôt en marche après que l’utilisateur appuie sur le bouton. La machine s’arrête automatiquement une fois le tour de la maison effectué. À noter également qu’en 1991, la firme Panasonic a inventé un robot nettoyeur pourvu de capteurs anti-chute, de détecteurs de bords, d’un gyroscope, mais aussi d’un système intelligent de contrôle de puissance selon la quantité de saletés. 1991 a été une année productive dans le domainr. En effet, les français ont également marqué l’histoire  grâce aux efforts de Français André et Bernard Jonas. Ils ont inventé Televac, un robot nettoyeur qui assure son rôle grâce à une minuterie et un détecteur d’obstacles.

les debuts et la recherche

La recherche au Japon dans les années 90

En 1997, le fameux Trilobite Electrolux a révolutionné le monde du nettoyage. Les Suédois Lars Kilstrom, Anders Haegermarck et Bjorn Riise ont développé un radar en mesure de contrôler la trajectoire du balai moderne sur la base du chemin anciennement emprunté. La machine Trilobite possède une mémoire interne capable de sauvegarder la carte de la pièce de la maison. L’appareil vibre sur les différentes surfaces et enregistre son chemin pour créer la carte. Par ailleurs, le robot domestique bénéficie d’une technologie des ultrasons afin de détecter les obstacles et de prévenir les chocs.

Enfin, le robot nettoyeur Trilobite a prouvé son passage vers le progrès technologique en intégrant des détecteurs capables de faire remonter l’engin sur le tapis depuis le sol, et ce, sans efforts. Par ailleurs, l’appareil propose un choix entre deux modes d’usage : le normal et le mode Spot.

Le premier nommé Tribolite

Le robot aspirateur tribolite d’Electrolux

Cinq ans après, en 2002, la marque de robotique notoire iRobot a fabriqué un robot sous vide dénommé Roomba et l’a commercialisé sur le marché. L’appareil autonome promet un nettoyage parfait, pour tout type de sol, grâce aux nombreux capteurs. Pratique, intelligent et entièrement autonome, le robot domestique peut dévier les obstacles, prévenir les chutes dans les escaliers, effectuer des virages à 360° voire détecter des tâches crasseuses et exécuter d’autres travaux grâce à une commande via l’Open Interface Roomba.